J’aime lire Max | J'aime lire | J'aime lire Store | Je bouquine | Okapi

Chroniques de l’Archipel,
Le trésor des Okalus

4Couv okalus.indd

Egbert, 13 ans, est le petit-dernier et surtout le souffre-douleur de sa famille. Il a grandi avec son (vaurien de) frère et sa (chipie de) sœur à Temps-Mort, une île cernée par les bateaux de pirates. Même son père, qui exploite une plantation de citrangiers (un arbre fruitier imaginaire), lui mène la vie dure ! Si seulement ces trois-là pouvaient disparaître… Mais ce que ce garçon doux et rêveur ne sait pas encore, c’est qu’un grand destin d’aventurier l’attend !

Un jour, à l’occasion d’une visite sur une île voisine, le père d’Egbert emmène ses trois enfants avec lui. Sur place, un homme d’affaires très riche nommé Roger Pembroke leur offre l’hospitalité et leur propose même de tester sa montgolfière. Le père, le frère et la sœur d’Egbert s’empressent de monter à bord. La montgolfière s’envole alors de plus en plus haut. Et pouf, s’évanouit dans le ciel ! Voilà Egbert seul au monde !

Rêve devenu réalité ou cauchemar ?!

Roger Pembroke, apparemment désolé de l’accident, recueille le jeune garçon chez lui. C’est ainsi qu’Egbert rencontre Millicent Pembroke, la fille de son hôte. Elle a son âge et est très courageuse, mais elle est aussi un peu peste. Egbert, habitué à de bien pires caractères grâce à ses horribles frère et sœur, s’en amourache aussitôt ! Mais le père de Millicent cache son jeu : il est loin d’être honnête…

Raconté par Egbert, ce premier tome ambiance Pirate des Caraïbes est riche en rebondissements (363 pages, tout de même !). On retrouve d’ailleurs le même type d’humour pince-sans-rire que dans les célèbres films de pirates avec Johnny Depp.

Malgré la qualité de l’écriture, on sent que l’action piétine au début du roman. Heureusement, cela s’accélère à partir de la seconde moitié. On veut connaître la suite ! D’ailleurs, un deuxième tome intitulé Le Temple des Mokus vient de sortir !

Chroniques de l’Archipel, Le trésor des Okalus, par Geoff Rodkey, trad. de l’anglais par Rosalind Elland-Goldsmith, éd. Seuil, 13,90 €.

Laure-Elisabeth Bourdaud

 

COMMENTAIRES
  1. Rospape Héloïse dit:

    Je trouve que le livre que tu proposes à l’air plutôt bien, j’aime bien ce genre d’histoire … Merci de m’avoir renseigner sur un livre qui à l’air bien.

POSTER UN COMMENTAIRE

Tous les commentaires sont préalablement modérés avant d'être affichés sur le blog.

Merci d'éviter le langage texto dans vos commentaires : notre traducteur est parti en vacances...

:


Ce site est un espace protégé pour les mineurs.

Les informations personnelles que tu nous donnes seront conservées par le groupe Bayard, qui édite le site blog.jaimeliremax.com. Elles nous servent à te permettre de poster des commentaires sur le blog. Conformément à la loi «Informatique et Libertés» du 6 janvier 1978 modifiée, tu peux vérifier quelles informations nous avons sur toi, nous demander de les modifier, de les rectifier ou de les supprimer en demandant à tes parents de nous écrire à l’adresse suivante, en joignant une photocopie de leur pièce d’identité : Bayard (CNIL), TSA 10065, 59714 Lille Cedex 9.