J’aime lire Max | J'aime lire | J'aime lire Store | Je bouquine | Okapi

Nom de code : Komiko

À Hong Kong, Lian a tout de la lycéenne chinoise modèle. Cette bonne élève de 16 ans adore le violon, les sorties entre copines, et s’entend plutôt bien avec ses (très riches) parents. Mais Lian mène une double vie… Sous le pseudo de Komiko, elle est également une justicière du Web !

Dans le plus grand secret, Lian aka Komiko appartient à une petite bande de hackers, qui échange régulièrement sur un forum nommé 04/06. Concrètement, ils piratent des sites Web pour repérer et dénoncer les agissements malhonnêtes de grands groupes industriels (non-respect des droits de l’homme, pollution, malversations financières…).

« L’anonymat, c’est la force »

Si ces pirates du Web se connaissent très bien sur Internet, ils ne se sont en revanche jamais rencontrés dans la vie : « l’anonymat, c’est la force », se répètent-ils ! Et lorsqu’une mission l’exige, Komiko n’hésite pas à aller enquêter sur le terrain. En fait, l’ado a tout de l’apprentie espionne !

Meurtre mystérieux à Hong Kong

Un jour, Lian assiste par hasard à une macabre découverte : une jeune fille est retrouvée morte sur une plage. Le soir même sur Internet, elle se confie à ses amis hackers. Tous s’étonnent qu’aucun média n’ait parlé de cette jeune fille décédée. Il n’en faut pas plus pour que le 04/06 se penche sur l’affaire !

Très vite, leur enquête les guide vers un grand patron d’une chaîne de vêtements à la mode et son fils Matt, un jeune Américain au caractère imbuvable. Pour en savoir plus, Lian/Komiko va devoir le fréquenter de très près…

Un thriller prenant

L’action du premier tome de la série « Nom de code : Komiko » se met en place assez doucement et quelques invraisemblances de scénario cassent un peu le rythme. Pourtant, les rouages du récit restent très efficaces et donnent envie de poursuivre la lecture. Au menu : multiples rebondissements, menaces, secrets…

Les dialogues sont très réussis, notamment les échanges de messages sur le Net. Ils apportent à ce roman une touche de dynamisme supplémentaire. Komiko est une intrépide héroïne à suivre de très près !

Dans la nuit de Hong Kong, Nom de code : Komiko (Tome 1), par Paul Naomi, éd. Casterman, 15 €.

Par Laure-Élisabeth Bourdaud.

COMMENTAIRES
  1. Cécile dit:

    Oui ça a pas l’air mal du tout même!

  2. Axelle dit:

    Ça a l’air plutôt sympa comme genre de livre

POSTER UN COMMENTAIRE

Tous les commentaires sont préalablement modérés avant d'être affichés sur le blog.

Merci d'éviter le langage texto dans vos commentaires : notre traducteur est parti en vacances...

:


Ce site est un espace protégé pour les mineurs.

Les informations personnelles que tu nous donnes seront conservées par le groupe Bayard, qui édite le site blog.jaimeliremax.com. Elles nous servent à te permettre de poster des commentaires sur le blog. Conformément à la loi «Informatique et Libertés» du 6 janvier 1978 modifiée, tu peux vérifier quelles informations nous avons sur toi, nous demander de les modifier, de les rectifier ou de les supprimer en demandant à tes parents de nous écrire à l’adresse suivante, en joignant une photocopie de leur pièce d’identité : Bayard (CNIL), TSA 10065, 59714 Lille Cedex 9.